Permanences spéciales imposition frontaliers mariés

23-10-2017

Suite à l’envoi du courrier de l’administration des contributions directes du Luxembourg aux frontaliers belgo-lux mariés, l’OGBL organise deux permanences spéciales « imposition des frontaliers belges » à Bastogne, dans les bureaux de la FGTB, ces mardi 24 et jeudi 26 octobre de 18h à 21h. Cette permanence a pour but d’aider les frontaliers à choisir le meilleur choix quant à son imposition en 2018. De plus, et pour rappel, les frontaliers peuvent également se présenter aux permanences organisées régulièrement, notamment jeudi matin à Habay-la-Neuve, aux services frontaliers de la FGTB à Arlon durant chaque jour de la semaine et le samedi 28 à la FGTB à Virton (de 9h à 11h30).

Réforme fiscale : l’OGBL a obtenu des améliorations pour les frontaliers mariés

27-07-2017

La réforme fiscale votée fin 2016 par la Chambre des Députés a été, dans l’ensemble, assez bien perçue par les salariés et pensionnés, notamment en raison de l’allègement de la charge fiscale sur les petits et moyens salaires qu’elle a entrainé. Néanmoins, divers points étaient critiqués par l’OGBL, dont notamment: l’abaissement de l’imposition des entreprises, l’absence d’un mécanisme d’adaptation du barème fiscal à l’inflation et le traitement fiscal inégal entre les résidents et les non-résidents mariés. (...)

Le mot du président

Décadence capitaliste et domination fiscale de classes

17-11-2017Pendant le temps que le lecteur prendra pour lire cet article, des multinationales auront déplacé environ 5 millions d’euros dans des paradis fiscaux. 600 milliards d’euros annuellement. L’économiste Gabriel Zucman estime la somme que les super-riches ont placée dans des paradis fiscaux à 7,9 billons d’euros (7 900 000 000 000 euros). Avec cette somme, on pourrait selon la Süddeutsche Zeitung «nourrir pendant 61 ans, tous les humains qui souffrent actuellement de la faim». Ou bien, on pourrait «envoyer tous les enfants de la terre qui n’ont pas accès à l’éducation dans une école aux standards allemands pendant exactement 4 ans et demi». (...)

Journée portes ouvertes du Centre médical Héliporté

12-09-2017Le 17 septembre, venez nombreux participer à la journée porte ouverte du Centre Médical Héliporté de Bra sur Lienne (CMH) avec lequel l’OGBL a un accord de partenariat. Soucieux d’apporter le meilleur secours à ses membres, l’OGBL leur offre ainsi, via un tarif préférentiel, la possibilité de bénéficier de la gratuité du transport en hélicoptère lors de toute intervention qui les concernerait, eux ou un membre de leur famille. (...)

Ça y est: Enfin deux nouvelles conventions collectives dans le secteur d’aides et de soins et le secteur social (SAS) et le secteur hospitalier (FHL)!

18-07-2017Au bout de plus de 2 ans de longues et dures négociations, le Syndicat Santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL a réussi à défendre à 100% les revendications salariales et à signer un accord avec les représentants patronaux (...)

Le petit déjeuner des navetteurs

2-10-2017HALANZY - Jeudi 12 octobre 2017 de 6h à 9h30

Il n’y a rien de plus performant qu’un système de pensions public et solidaire

27-07-2017Le Comité national de l’OGBL s’est penché, dans sa réunion du 27 juin 2017, sur l’avenir du système de pensions. L’OGBL a en effet décidé d’anticiper la discussion à venir. Une discussion programmée d’avance par la dernière réforme opérée en 2012 et qui aura lieu au cours de la prochaine législature. L’OGBL annonce dans ce contexte d’ores et déjà qu’il scrutera de très près ce que les différents partis politiques écriront à ce propos dans leur programme en vue des élections nationales de 2018. (...)

Piquet de protestation le 1er juin

Contre la facilitation de mesures de surveillance sur le lieu de travail

29-05-2017Piquet de protestation le 1er juin à 13h30 devant la Chambre des Députés à Luxembourg - Avec le projet de loi 7049 sur la protection de données, le gouvernement a déposé un projet inacceptable qui, s’il devait être voté par la Chambre des Députés, détériorera drastiquement la protection de la sphère privée et des droits individuels des salariés. Le projet prévoit en effet l’abolition de l’autorisation préalable par la Commission nationale de protection de données (CNPD) pour toute mesure de surveillance au lieu de travail. (...)